L'office

Notre histoire

Logial-OPH s’inscrit dans la longue histoire du logement social, depuis la création de l’Office d’Habitat Bon Marché d’Alfortville en juin 1921 jusqu’à son développement dans l’Essonne.

 

Les architectures de notre patrimoine en témoignent : du groupe Dolet à l’Ilot Jean Albert à Alfortville ou la Zac Léon Bernard à Limeil-Brévannes, des premiers logements locatifs en collectif, aux pavillons individuels, les styles et les grandes innovations en matière de construction y ont été intégrés au fil du temps. En 95 ans, plus de 6.500 logements ont été construits.

 

  • Notre histoire
  • Notre histoire logial
  • Logial histoire

Quelques dates marquantes

1921 : création de l’Office

 

1924-1933 : l’Office met en chantier un programme très ambitieux. Les trois premiers groupes de logements sociaux sont construits : rue Étienne-Dolet en 1927, rue Véron en 1929 et rue Édouard-Vaillant en 1933.

 

1945-1950 : à la fin de la guerre, la situation du logement en France reste très préoccupante avec 400.000 destructions et 1,5 million de logements endommagés. L’Office participe à l’effort national de reconstruction.

Le sigle "HBM" est remplacé par celui de "HLM".

 

1960-1970 : en réponse à la crise du logement en France, les premiers grands ensembles sortent de terre dès la fin des années 50.

Celui d’Alfortville est construit en à peine deux ans. Il compte un peu plus de 1.000 logements.

 

1989 : l’Office lance les premières opérations de réhabilitation de son patrimoine.

 

1992 : l’OPHLM d’Alfortville devient un OPAC - Office Public d'Aménagement et de Construction à compétence régionale. Il prendra le nom d’Office de l’Habitat Social d’Alfortville (OHSA).

 

2001 : la Communauté d'Agglomération de la Plaine Centrale du Val-de-Marne, regroupant Alfortville, Créteil et Limeil-Brévannes, est créée.

 

2005 : l’Office lance ses premières opérations à Limeil-Brévannes

 

2008 : l'OHSA change de nom et devient Logial-OPH.

 

2009 : Domaxia est créé. Cette coopérative HLM est le partenaire privilégié de Logial-OPH pour la réalisation d’opérations en accession sociale. Celles-ci offrent la possibilité à une partie de la population du parc locatif social d'accéder à la propriété.

Le 13 février, la Convention du Programme de Renouvellement Urbain d'Alfortville est signée.

 

2011 : l’Office signe avec l’État une Convention d’Utilité Sociale pour six ans.

 

2013 : Logial-OPH fusionne avec Vivr’Essonne, opérateur chargé de la gestion de plus d’un millier de logements sociaux dans l’Essonne. Cette alliance permet à Logial-OPH de développer une offre de logements sociaux neufs et de consolider ses partenariats avec les élus locaux.

 

2016 : Les marques Gessol (gestion de copropriété) et Habitéal (logements locatifs intermédiaires) sont créées. 

Logial-OPH signe le protocole de préfiguration du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPRU).

 

Il est souvent utile de se tourner vers le passé pour mieux relever les défis de demain.

 

Pour plus de détails, découvrez l’exposition historique sur Logial-OPH

Logial-OPH et l'avenir...

Dans un contexte de besoins cruciaux en matière de logement, l’Office poursuit son objectif de répondre aux attentes des ménages grâce à des produits diversifiés, adaptés et innovants qui favorisent le parcours résidentiel des habitants.

 

Convaincu que le secteur HLM est une solution durable pour la reprise économique du pays, Logial-OPH a signé avec l’État une Convention d’Utilité Sociale (CUS) qui présente le projet stratégique de l’Office pour une période de 6 ans (2011-2016). Elle fixe des objectifs dans différents domaines : la politique patrimoniale, la qualité de service, la gestion sociale…

 

Ce document prévoit, en terme de développement de l’offre, la production de 250 logements par an en moyenne. Logial-OPH est allé au-delà de cet objectif puisque 540 logements ont été mis en chantier entre 2012 et 2013.

Logial-OPH a connu une croissance de patrimoine de 31% depuis 2007, date de la nomination de son actuel Directeur général, Jean-Lucas Diaz.